Le manga Napoléon

Atatatatatata Wata ! Vive l’empereur !

En 2006, les éditions Kami éditent en France le manga Napoléon. Ne cherchez pas à vous procurez des infos sur cette maison d’édition ! Elle appartenait au groupe Tournon et a fermé boutique en 2010.

Par le passé j’ai pu travailler avec la maison mère (Tournon donc). Passionné par l’histoire napoléonienne, je me procure les deux premiers tomes qui sortent coup sur coup


Napoléon
est un manga dessiné par HASEGAWA Tetsuya à partir de 2003. Il nous permet de suivre l’ascension de Napoléon (et parfois avec de grosses digressions sur la Révolution) mais avec des personnages tirés tout droit de Ken le survivant. Oui tout le monde prend 5 bols de chocapic tous les matins et probablement des piqûres de stéroïdes. Le concept est d’autant plus original que l’auteur en connaît un rayon sur l’Empire (les chapitres sont souvent ponctués de petits dossiers très bien documentés sur la période napoléonienne). Bref une certaine fidélité historique rencontre une patte graphique…. décalée ?Cependant dans la traduction, surtout au niveau des noms propres, je relève de sacrées boulettes. Quelques exemples :

  • Maréchal Né au lieu de Maréchal Ney
  • Poisen Krauzevitz au lieu Carl von Clauswitz
  • Baglachion au lieu de Bagration
  • Etc



Bref, le travail de la version originale était quelque peu altéré par une traduction approximative. Je rentre en contact avec Marie-Paule Noël de Kami et lui propose une relecture des prochains tomes (soit à partir du volume 3). Ce travail se poursuivra jusqu‘à la fin de la publication du manga en France.

Mon travail commence donc par une relecture dudit tome 3 où je sauve à nouveau plusieurs coquilles. Dans ledit tome il est également publié un LONG erratum des erreurs de traduction des premiers tomes.

A partir du tome 4, un nouveau traducteur, très compétent (et dont j’ai oublié le nom), prend le relais. Ma charge de travail s’en trouve amoindrie : la relecture perd donc de son intérêt.

Je propose alors à Marie-Paule l’insertion de textes historiques, en plus des textes déjà présents dans la version d’origine. Une sorte de petites annexes sans prétention. Elle me donne carte blanche (ma maîtrise d’Histoire est pour elle un gage de sérieux).

Au final j’ai rédigé 2 annexes :

  • Tome 5 : un petit article qui explique la transformation de l’armée français entre le Moyen Âge ou la révolution ou De l’armée royale à l’armée de la révolution.
  • Tome 6 : Dans ce volume, il est principalement question du gouvernement du Directoire qui précède le règne de Napoléon. Par le biais d’un schéma, j’y explique commence se passe l’élection des dirigeants du pays, de la base à la tête. La notion de démocratie y est somme toute relative.

A l’issue du tome 6, Kami a décidé d’arrêter la publication du manga. Le titre avait globalement un succès d’estime mais n’a jamais intéressé le grand public. Les aventures d’un ninja en survêt jaune étaient plus vendeurs…  faut-il aussi y voir un phénomène déjà dénoncé par ailleurs de désintéressement de la jeunesse pour l’Histoire ? Le manga s’est arrêté au tome 15 au Japon il me semble.

MAJ du 25/02/2015 : Ariane Pinglier m’informe que le manga continue de paraître au Japon ! Que dire ? Vive l’Empereur !

Commanditaire :
Kami
Date de Publication :
2007 à 2008

 


Vidéos

2 commentaires sur Le manga Napoléon

  1. Le manga ne s’est pas arrêté, il continue avec une deuxième série qui compte actuellement six volumes. J’avoue que j’ai beaucoup apprécié de pouvoir me procurer les premiers tomes en version française, et les approximations dans les noms ne faisaient qu’ajouter à l’hilarité ! (D’ailleurs, en parlant d’approximations, il y en a malgré tout une dans le tome 3: Leclerc s’est mystérieusement transformé en Ricrel…)
    Malheureusement, je ne parle pas japonais, mais celui qui voudrait se lancer dans une traduction de la suite aurait ma reconnaissance éternelle, parce qu’en l’état, il reste des choses bien mystérieuses dans ce manga… Qui sait, avec le nombre de BD sur l’époque napoléoniennes parues récemment, on peut peut-être espérer qu’un éditeur en voudra bien ?

    • Oh je met un erratum pour informer les lecteurs de la deuxième série… pour la traduction j’avoue je ne sais pas si Tournon détient toujours les droits d’adaptation en France ou s’il est possible de les récupérer. Un grand merci pour votre commentaire 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.