Chaud Nem Jump #2

Stronger, bigger

Après un premier tome très encourageant, Chaud Nem Jump remet le couvert avec 40 pages en plus, soit plus de 220 pages pour ce second tome. De nouveaux auteurs font leur apparition, d’autres laissant leur place. D’un aspect général, l’impression est toujours parfaite et la maquette claire : chaque histoire est précédée d’un résumé de l’auteur et des personnages. Chaque BD est toujours entrecoupée de fanarts desdites histoires réalisées par de nombreux artistes :

Etienne GuignardCésar Potel, Anne-Lou, Reikan, Hugues OpterArnaud Tribout, Guitty Mojabi, Dara, Clément Doranlo, Jonghyun Jung-BoixKhamKittehThomas LecomteIgor MekhtievSenpukiAoï Suzuki.

Passons aux BD elles même

  1. Chaser (chap.1) par Vee raconte l’histoire d’un chasseur démon avec une bonne dose d’humour. Bien dessiné et bien tramée bien que pour l’instant le scénario ne soit pas des plus originales
  2. Yéyéyé (chap.2) par Tomat. Les Yeti jouent toujours au Curling dans cette BD toujours aussi réussie. On apprend dans ce chapitre qu’il existe des Yeti racailles qui règlent leur différent au Curling.
  3. Ariko (chap.1) par Souv. Un dessin très particulier qui s’intègre très bien dans une histoire onirique, beaucoup mieux que dans l’histoire du même auteur dans le tome 1.
  4. Tiger Lily (chap.1) par Baptiste Pagani. Quand le catch féminin sert à accomplir ses rêves, on se retrouve dans un univers digne de Muscleman. Mon coup de cœur de ce numéro.
  5. Grand Master League (chap.1) par Guijaune. Peut-être pas des plus originales dans le scénario (une super gameuse veut rentrer dans une league secrète des meilleurs joueurs) mais un dessin simple et agréable
  6. King of Games (chap.2) par Toine reste toujours la BD la plus aboutie du fanzine. Keisuke comprend l’origine de ses super pouvoirs.
  7. Ovnix (chap.2) par Mika. Il est toujours question de foot mais on a l’impression que l’intro développée dans le chapitre 1 est insuffisante. Le coup de crayon n’a pas à rougir mais l’intérêt global reste à démontrer.
  8. Munimuni (one-shot) par Choco. Si Urostukidoji se déroulait à Paris, ça s’appellerait Munimuni. Un trait toujours aussi personnel pour une histoire qui ne laissera pas insensible. On aime ou on n’aime pas mais au final on ne sait plus à quel sein se vouer.
  9. Gammaman (chap.1) par Valentin Seiche. Une histoire policière dans un monde qui pourrait être celui d’Astro Boy. Une introduction intrigante, à confirmer sur la durée.

Chaud Nem Jump #2 confirme tout le bien entrevu dans le premier numéro et réussit le pari de s’étoffer et de s’améliorer. Pari dans l’ensemble encore réussi !

 

 

Points Forts Points faibles
  • Encore plus de pages que le tome précédent
  • une maquette simple et très efficace
  • Des styles variés
  • Certains scénarios pas toujours originaux

Les informations ci-dessous ne sont pas forcément à jour.
Merci de me signaler si elles sont périmées !

Site Web :
http://chaudnemjump.blogspot.fr/
Date de Publication :
Juillet 2013
ISBN : 979-10-92953-09-1

Vidéos

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*