Chaud Nem Jump #1

Certains l'aiment chaud

Chaud Nem Jump se présente de par son titre comme une parodie du Weekly Shônen Jump. Le contenu propose plusieurs BD d’auteurs français dans un format manga sur plus de 180 pages. L’ambition avouée est-elle un succès ?

Tout d’abord notons une excellente qualité d’impression et de reliure (dos carré collé). Chaque BD est précédée à chaque fois d’une page avec un mot de l’auteur, une introduction et une présentation rapide des personnages principaux. La mise en page de cet élément est identique pour chaque BD, ce qui donne une bonne impression de cohérence à l’ensemble du fanzine et facilite la lecture. On notera également plusieurs fanarts des BD présentées par différents auteurs ci et là. Lesdits auteurs sont :

Etienne Guignard, Alexis de Chazelles, Greg, Tony Manent, Sourya Sihachakr, Eric Lenoir, César Potel, Anne-Lou, Reikan, Hugues Opter, Alex Rimbault, Ioan, Marss, Victorin Ripert, Jon Lankry, Arnaud Tribout, Bruno de Chazelles, Guitty Mojabi, Simon Sitron

Bon tout ça c’est bien beau mais le cœur du fanzine ça reste quand même les 7 BD proposées. Les voici :

  1. E-boy par Cam et Senpuki. Un esclave se retrouve engagé dans une quête épique. Une BD d’aventure très bien réalisée et avec un bon tramage général.
  2. Adios Motherfucker par Choco. Une histoire digne du manga Le petit chef mais à la sauce tacos. Un dessin correct sans plus mais un découpage et une humour a déguster sans aucune retenue ! Certainement mon coup de cœur dans ce fanzine.
  3. Moon Eaters par Nesskain. Les dessinateurs sont le dernier obstacle à la destruction du monde. Leur seule arme : leur carnet de dessin. Une histoire originale associée à très bon dessin qui donne une excellente BD
  4. La, la, la love song par souv. Une histoire onirique courte et hélas certainement la plus faible de Chaud Nem Jump #1. Je n’ai absolument pas adhéré au dessin ou au scénario.
  5. Yéyéyé (chapitre 1) par Tomat. Des Yeti s’affrontent par équipe dans un match de Curling. Une BD au trait particulier mais au scénario bien mené et bien moins ridicule que le résumé que je viens de vous pondre.
  6. Ovnix (chapitre 1) par Mika. Quand le foot et les extra-terrestres se rencontrent ça donne Ovnix, une bd hélas trop courte pour être jugée. Il faudra attendre un prochain chapitre
  7. King of Games par Toine (chapitre 1). Un otaku, souffre-douleur des loubards de son école se découvre des pouvoirs surnaturels. Cela suffira-t-il à conquérir le cœur de la fille qu’il aime ? Certainement le chef d’œuvre du Chaud Nem Jump #1 : bon dessin, bon découpage, scénario certes peu original mais qu’importe, on accroche direct !

Chaud Nem Jump pour son premier numéro tient en bonne partie les promesses annoncées et même s’il y a quelques imperfections ci et là, il ravira tous les fans de shônen. A confirmer pour les prochains numéros !

 

Points Forts Points faibles
  • Plusieurs auteurs mais une maquette très cohérente
  • Epais, avec à la clef une longue lecture
  • Des styles variés
Ovnix, trop courte pour être appréciéeLa, la, la love song qui laisse une impression étrange (dessin et scénario)

Les informations ci-dessous ne sont pas forcément à jour.
Merci de me signaler si elles sont périmées !

Site Web :
http://chaudnemjump.blogspot.fr/
Date de Publication :
Juillet 2013
ISSN :  9-791092-953084
Note des lecteurs
[kkstarratings]

1 commentaire sur Chaud Nem Jump #1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*